CYBERATO Alter-perspectives disputables

Logique Tout/Partie

Date de publication : 20-01-2011
Auteurs : 
Auteurs : 
Activité: 
professeur honoraire, académicien
Adresse: 
15 rue Alfred de Musset 25300 PONTARLIER

Sur l’objet primitif de la géographie, la Terre considérée comme un Tout, il est possible de différentier spatialement des Parties totalement disjointes comme les terres et les eaux ou des Parties qui se recouvrent partiellement comme les reliefs et les climats. Dans le premier cas, les terres et les eaux, la différentiation est faite directement à partir du Tout primitif, la Terre, tandis que dans le deuxième cas il faut passer par une différentiation intermédiaire, celle des terres pour le relief et celle de l’atmosphère qui couvre toute la Terre pour le climat. Mais, dans les deux cas, l’enchaînement du Tout et des Parties remonte, soit directement, soit indirectement, au Tout primitif, la Terre. On établit donc à chaque étape du raisonnement une relation spatiale entre au moins deux objets à la surface de la Terre qui exprime le fait que sur la Terre les Parties ne se conçoivent que dans le Tout. La suite linéaire exprimable sous la forme d’une règle: Tout différentié en Parties, Partie posée comme un Tout, Tout différentié en nouvelles Parties, etc. repose sur l’idée qu’il existe entre le Tout et les Parties une relation spatiale qui justifie cette différentiation.
Les trois règles de la logique Tout/Partie expriment la possibilité de mettre en relation les Parties résultant de la différentiation de l’objet primitif Terre et d’en tirer les conséquences géographiques