CYBERATO Alter-perspectives disputables

Histoire et épistémologie des sciences

  • Fernand MAURETTE (1878-1937)

    Date de publication : 18-12-2016
    Auteurs : 
    Activité: 
    professeur

    Cette notice biographique propose de redécouvrir un géographe au parcours hors des sentiers battus. Spécialiste de géographie économique qui s’est intéressé très tôt au commerce mondial et aux marchés, Fernand Maurette a passé un quart de siècle à l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm, en tant qu’étudiant puis au service de l’administration. En octobre 1924, la famille Maurette quitte Paris pour Genève où le géographe est appelé au poste de chef de la Division des recherches du BIT. Le réseau normalien et socialiste a fonctionné, puisque le directeur de l’institution genevoise n’est autre que son condisciple en khâgne et à la rue d’Ulm, l’ancien ministre de l’Armement Albert Thomas. Maurette a toujours été un membre, certes discret mais avéré, du réseau Thomas dont il partageait les idées réformistes. Sur les bords du Léman, le géographe va gravir les marches du BIT dont il deviendra sous-directeur en 1933, tout en continuant à écrire de la géographie (articles, livres et manuels scolaires) en traitant, entre autres, de l’internationalisation de la production et du travail. Il va également s’investir avec son épouse et son beau-père Paul Dupuy dans la création et le développement de l’Ecole internationale de Genève.

  • Tout-Terre et Tout-Monde versus Monde-Point et Monde-Difforme

    Date de publication : 01-05-2013
    Auteurs : 
    Activité: 
    professeur honoraire
    Adresse: 
    15 rue Alfred de Musset 25300 PONTARLIER

    L’Einleitung zur allgemeinen vergleichenden Geographie (1852) rassemble sept textes publiés par Carl Ritter entre 1818 et 1852. Cette Introduction à la géographie générale comparée a été traduite dans son intégralité en 1974 par Danielle et Georges Nicolas-Obadia (1974).

    Les trois textes suivants publiés en 2005 par Anne Bretagnolle et Marie-Claire Robic utilisent un de ces sept textes : « Du facteur historique dans la géographie en tant que science (1833) ». Sur la base de l’utilisation partielle de ce texte les auteures proposent une interprétation des conséquences géographiques de la « Révolution des technologies de communication et représentations du monde » du XIXe au XXIe siècle exprimées sous la forme de « visions » du monde schématisées à l’aide de représentations graphiques.

    Selon Anne Bretagnolle et Marie-Claire Robic, Carl Ritter aurait été l’instigateur des deux plus anciennes « visions » : le « monde point » et le «monde déformé ». Cette interprétation ignore les recherches historiques et logiques menées depuis 1974 après publication de la traduction de l’Einleitung zur allgemeinen vergleichenden Geographie. Le but de cet article est d’examiner les trois textes d’Anne Bretagnolle et Marie-Claire Robic en tenant compte des résultats des recherches menées entre 1974 et 2005 ainsi que celles postérieures à 2005.

    Bretagnolle, Anne et Marie-Claire Robic (2005). « Révolution des technologies de communication et représentations du monde. 1 : Monde-point et monde difforme. » L'information géographique 69: 150-167 (abréviation : AB-MCR (2005), 1).

    Bretagnolle, Anne et Marie-Claire Robic (2005). « Révolution des technologies de communication et représentations du monde. 2 : Du petit monde au monde sans échelles. » L'information géographique 69: 168-183 (abréviation : AB-MCR (2005), 2).

    Bretagnolle, Anne et Marie-Claire Robic (2005). « Révolution des technologies de communication et représentations du monde. 3 : Au risque de l'expérimentation. » L'information géographique 69: 5-27 (abréviation : AB-MCR (2005), 3).

    Ces textes sont également en ligne sur : http://halshs.archives-ouvertes.fr:

    http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/15/27/74/PDF/art1envoi2.pdf

    http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/15/27/91/PDF/envoi2art2.pdf

    http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/15/28/19/PDF/bretagnolle_robic_.pdf

     

  • Les lieux centraux : la traduction comme « normalisation » d'une théorie erronée

    Date de publication : 16-01-2015
    Auteurs : 
    Auteurs : 
    Auteurs : 
    Activité: 
    chercheurs

    La thèse de Walter Christaller, Die zentralen Orte in Süddeutschland(1933), est de nos jours encore l’un des fondements théoriques les plus connus de la géographie et de l’aménagement spatial. L’acceptation internationale du système de ce géographe allemand perdure bien que des critiques fondamentales contre la véracité et la plausibilité du système des lieux centraux aient été formulées dès son apparition et se soient multipliées pendant les dernières décennies.

    Le premier exposé : « Traduire Walter Christaller en fabricant des « cadavres exquis » montre comment une traduction tronquée et erronée de Die zentralen Orte in Süddeutschland  en anglais de 1954 à 1966, utilisée ensuite par des locuteurs non anglophones, a contribué à l’institution internationale non contestée du système des lieux centraux comme une « science normale ».

    Le deuxième exposé : « Traduction et fiction. L’internationalisation comme justification de la recherche sur les lieux centraux dans la république fédérale allemande » s’intéresse aux répercussions de l’acceptation internationale de cette prétendue théorie dans la recherche sur l’espace et l’aménagement spatial de la République fédérale. La promotion des lieux centraux est devenue, grâce à la loi d’aménagement de 1965, un but codifié de la politique de planification spatiale étatique ; elle garde de nos jours une grande importance. Bien que les chercheurs spatiaux et les aménageurs allemands n’aient pas été concernés directement par les traductions de la thèse de Walter Christaller, l’acceptation internationale du système élevé au rang de « modèle » a eu, pour ceux qui ont utilisé ce système après la guerre, une influence importante sur la représentation qu’ils se font d’eux-mêmes et sur sa transmission.

Syndiquer le contenu