CYBERATO Alter-perspectives disputables

Travaux et Mémoires

  • L’évolution des structures intra-urbaines au Havre des origines à nos jours  : Les faits et leur interprétation

    Date de publication : 18-02-2016
    Auteurs : 
    Auteurs : 
    Activité: 
    Géographes
    Adresse: 
    jaagui@sfr.fr rebourthierry@orange.fr

    Cet article se propose de montrer que les formes et les structures intra-urbaines de l'agglomération du Havre ont évolué selon les trends de la conjoncture économique longue; autrement dit, les mouvements longs du pouvoir d'achat. Nous montrons que, du début du XVIème siècle jusqu’à nos jours, les morphologies internes de l'agglomération semblent bel et bien soumises à la dynamique du partage des richesses. Plus celui-ci est équitable, plus les villes ont une forme proche des modèles néo-classiques d’équilibre, à l'organisation circulaire. Au contraire, plus ce partage est inéquitable et favorise les revenus du capital aux dépens de ceux du travail, plus la forme de la ville s’éloigne de ces structures circulaires pour se rapprocher du modèle radial identifié par Hoyt dans les années trente à Chicago. Dans les années 2000, la Crise et le processus très ségrégatif de la métropolisation, activent vigoureusement cette dernière dynamique.

    C'est donc la conjoncture économique qui modèle les villes, agissant sur un héritage doté cependant de l'inertie propre à tout établissement humain.

     

  • Lieux centraux – décentraux. Théories de la centralité et réalité des petites villes

    Date de publication : 17-01-2015
    Auteurs : 
    Auteurs : 
    Activité: 
    professeurs honoraires

    Le système des lieux centraux de Walter Christaller a suscité des centaines de publications depuis 1933 et continue de nos jours à préoccuper de nombreux historiens, géographes et économistes, en particulier en France, en Allemagne et dans les pays de langue anglaise. Or, ce système représente de manière erronée les rapports entre lieux habités et donne une vision biaisée des petites villes, en particulier en raison de la fausseté mathématique de son prétendu « modèle » géométrique.

    Ce diaporama montre comment il est possible de corriger les erreurs de Walter Christaller et de remplacer son modèle géométrique faux par une représentation mathématique exacte puis comment l’on peut comprendre, grâce à la centralité-décentralité, les relations entre les petites villes sans qu’il soit nécessaire de se référer à une théorie réfutée utilisant une modèle géométrique faux.

    Citation :

    Radeff, Anne et Nicolas, Georges, Lieux centraux – décentraux. Théories de la centralité et réalité des petites villes, 2008, URL :

    Ce diaporama a été présentés lors du colloque « Capitales ou villes d’appui ? Les petites villes et leurs campagnes du Moyen Âge au XXIe siècle », Colloque organisé par l’UMR 5605 (Centre Georges-Chevrier) et la Société d’Histoire des Petites Villes à Tournus, les 12 et 13 juin 2008.

  • Les fruits de la révolte. Le commerce vu par Jean Vogt

    Date de publication : 17-01-2015
    Auteurs : 
    Activité: 
    professeur honoraire

     Ce texte se fonde sur une soixantaine de textes (environ 260 pages) concernant le commerce et les transports et publiés entre 1957 et 2004. Il laisse le plus souvent possible la plume à Jean Vogt. Je commence par aborder l’évolution de ses recherches sur le commerce pendant un demi-siècle (point 1), puis je mets cette évolution en relation avec sa pensée critique, ses qualités et ses défauts (point 2). Ensuite, je présente les caractéristiques des échanges, qu’il lie toujours à l’agriculture en percevant les germes du capitalisme jusque dans les villages ; il renverse les rapports entre les lieux, en particulier entre les villes et les campagnes, à une échelle toujours transfrontalière, du village alsacien aux grandes traversées européennes (point 3). Son travail est celui d’un « glaneur » qui cherche à réaliser un vaste programme de recherche (point 4). Enfin, je mets les notions développées par Jean Vogt en parallèle avec d’autres notions en train de se construire qui expliquent mon intérêt amical pour lui et qui prolongent sa manière de penser : l’économie globale d’une part, la centralité-décentralité d’autre part (point 5).

  • Les réseaux de relations d’un homme de science au siècle des Lumières : Jean-Rodolphe Perronet (1708-1794)

    Date de publication : 17-01-2015
    Auteurs : 
    Activité: 
    chercheuse

    Ce mémoire traite des réseaux de relations de Jean-Rodolphe Perronet (1708-1794) au XVIIIe siècle. Ces réseaux d’inventeurs et d’ingénieurs du corps royal des Ponts et chaussées, de membres de différentes académies françaises et européennes, comme l’Académie royale des sciences de Paris ou la Royal Society de Londres, se croisent ou s’entrecroisent.

  • Les lieux centraux : la traduction comme « normalisation » d'une théorie erronée

    Date de publication : 16-01-2015
    Auteurs : 
    Auteurs : 
    Auteurs : 
    Activité: 
    chercheurs

    La thèse de Walter Christaller, Die zentralen Orte in Süddeutschland(1933), est de nos jours encore l’un des fondements théoriques les plus connus de la géographie et de l’aménagement spatial. L’acceptation internationale du système de ce géographe allemand perdure bien que des critiques fondamentales contre la véracité et la plausibilité du système des lieux centraux aient été formulées dès son apparition et se soient multipliées pendant les dernières décennies.

    Le premier exposé : « Traduire Walter Christaller en fabricant des « cadavres exquis » montre comment une traduction tronquée et erronée de Die zentralen Orte in Süddeutschland  en anglais de 1954 à 1966, utilisée ensuite par des locuteurs non anglophones, a contribué à l’institution internationale non contestée du système des lieux centraux comme une « science normale ».

    Le deuxième exposé : « Traduction et fiction. L’internationalisation comme justification de la recherche sur les lieux centraux dans la république fédérale allemande » s’intéresse aux répercussions de l’acceptation internationale de cette prétendue théorie dans la recherche sur l’espace et l’aménagement spatial de la République fédérale. La promotion des lieux centraux est devenue, grâce à la loi d’aménagement de 1965, un but codifié de la politique de planification spatiale étatique ; elle garde de nos jours une grande importance. Bien que les chercheurs spatiaux et les aménageurs allemands n’aient pas été concernés directement par les traductions de la thèse de Walter Christaller, l’acceptation internationale du système élevé au rang de « modèle » a eu, pour ceux qui ont utilisé ce système après la guerre, une influence importante sur la représentation qu’ils se font d’eux-mêmes et sur sa transmission.

Syndiquer le contenu